Chrétiens

Chrétiens persécutés au Pakistan: les lois anti-blasphème en cause

Le nombre de chrétiens accusés de blasphème et condamnés à mort est en augmentation au Pakistan. Les chrétiens du Pakistan sont persécutés au nom de la loi anti-blasphème, selon le denier rapport d’Amnesty International.

La persécution des chrétiens et des autres minorités religieuses au Pakistan se fonde sur la loi anti-blasphème adoptée en 1986 par le dictateur Muhammad Zia-ul-Haq et qui est toujours en vigueur dans le pays, essentiellement dans la province du Pendjab. La profanation du Coran est passible de la prison à vie au Pakistan, et le blasphème contre Mohammed expose à la peine de mort. Mais dans les faits, le texte est souvent utilisé pour régler ses comptes ou un problème familial.

Dans son dernier rapport, Amnesty International dénonce le meurtre de Shama et Shahzad Masih, un couple chrétien qui vivait avec ses trois enfants à Kot Radha Kishan, un village du Pendjab. Ils travaillaient 18 heures par jour dans une fabrique de briques pour un salaire de misère. Ils percevaient 6,60 dollars à chaque fois qu’ils livraient mille briques.

Shama Masih était enceinte de cinq mois quand elle a été accusée d’avoir brûlé des pages du Coran. Des responsables musulmans de villages des environs ont alors demandé dans leurs mosquées que ce couple chrétien soit « brûlé vifs.

Le couple a été roué de coups par des centaines d’islamistes en colère puis jeté dans un four de la fabrique. Le 23 novembre dernier, un tribunal antiterroriste a exceptionnellement condamné à mort trois musulmans ayant participé au meurtre du couple.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles les plus lus

L'actualité des chrétiens dans le monde

Copyright © Mission Chrétienne

To Top